La Terre Brûle

Au rythme des dégradations de la terre et de l’environnement en général, la société actuelle ne fait que mettre en péril l’existence même de toute vie, présente et future. Bien heureusement, contre cette bombe mortifère à retardement, des consciences se sont levées pour en alerter d’autres. Et la cause semble avoir été entendue si l’on en croit les mobilisations de plus en plus visibles et audibles dans les milieux politiques, scientifiques et sociaux.

Mais ce front de bataille pour la possibilité de la vie sur terre dans un meilleur environnement doit continuer d’être renforcé, autant dire que ceci est l’affaire de tous. Fort conscient de cet impératif, je voudrais m'engager avec vous dans cette cause à travers le concept de la carte postale.

« La terre brûle » et, de sa plume vigoureuse, Patrice Agbo s’attaque à l’incendie.

En effet, dans ce recueil où la stylistique s’enivre de métaphores et d’allégories, d’emphases et de périphrases, Patrice Agbo, ulcéré par la sujétion et la dépendance des siens, lâche son courroux contenu et veut crier sa rage intérieure. Las de mâchonner son irritation intime, l’auteur soupire sa complainte.

Parfois, de son timbre lyrique, il interpelle, en des termes pathétiques, son Afrique meurtrie :

« Oh ! Dormeuse, comment ne peux-tu pas entendre les pleurs des tiens, les souffrances et les cris de ceux qui errent tels des chiens ? » (A quand ton réveil ?).

Tel Alan Paton qui, dans « Pleure, ô pays bien aimé » conjure sur l'enfant qui n'est pas encore né et qui héritera de notre peur, Patrice Agbo secoue la belle endormie :

« Tes malheurs et ta souffrance ne sont pas un décret de Dieu ». (A quand ton réveil ?).

De sa verve palpitante servie par une inspiration émouvante, l’auteur de ce recueil décline son désarroi. Tâchant de lever le voile hideux qui compromet l’éclosion de cette jouvence rutilante dont rêve cette Afrique lésée, il déclame son amertume, cette acrimonie oppressante que sèment ses « vers libres » et ses « rimes plates ».

 

Jérôme Compaoré,

Professeur de Lettres, Animateur en

Sciences de l’Éducation, Formateur à l’Institut

Supérieur de Formation des cadres et de la recherche sur l’Éducation.

Disponible dès maintenant